Présentation de nos expériences

 

 

Un montage d’hydrodistillation sert à extraire un composé volatil sous la forme d’un hétéroazéotrope en présence d’eau, à une température inférieure à 100 °C.

 

 

A) Principe de l'hydrodistillation :


Les espèces chimiques odorantes sont faites de molécules peu ou pas solubles dans l'eau mais souvent volatiles. Initialement mélangées à de l'eau, les cellules végétales libèrent, sous l'effet de la chaleur, ces molécules odorantes qui se vaporisent en même temps que l'eau et sont entraînées par la vapeur d'eau vers un réfrigérant où elles se condensent (ainsi que l'eau). A la sortie du réfrigérant on recueille un liquide, le distillat : il est en général formé de 2 phases liquides non miscibles :

  • la phase aqueuse, la plus abondante, constituée d'eau dans laquelle est dissoute une faible quantité de molécules odorantes
  • la phase organique, ou l'huile essentielle, constituée des molécules odorantes

 

 

 

 

B) Protocole général:


- Introduire 25 g d'écorce d'orange dans le ballon.

- Introduire 150 mL d'eau dans le ballon.

- Ajouter quelques grains de pierre ponce pour réguler l'ébullition.

- Faire chauffer le mélange pendant 30 minutes.  

Réupérer le distillat dans l'éprouvette graduée et effectuer les étapes suivantes :

 

  • Le relargage :

Principe : Il reste des molécules odorantes dissoutes dans la phase aqueuse. On veut les récupérer dans la phase organique. Ces molécules sont encore moins solubles dans une solution aqueuse ionique que dans l'eau distillée pure. En ajoutant une solution ionique au distillat et en agitant, pratiquement toutes les molécules odorantes passent dans la phase organique, la phase aqueuse devenant ionique. La solution ionique utilisée est souvent une solution de chlorure de sodium saturée.

- Verser le distillat dans une ampoule à décanter.

- Rincer le bécher qui le contenait avec 50 mL environ d'une solution saturée de chlorure de sodium. Ajouter cette solution au distillat.

- Agiter avec précaution en prenant soin de dégazer.

 

  • La décantation et la séparation des 2 phases :

- Ajouter dans l’ampoule, sous la hotte, 5 mL de dichlorométhane.

- Agiter et laisser décanter.

- Séparer la phase aqueuse de la phase organique contenant l’huile essentielle d’orange : le limonène.

 

  • Séchage de la phase organique :

 

- Mettre quelques cristaux de sulfate de magnésium anhydre pour absorber les dernières gouttes d'eau qui ont pu être entraînées au cours de la décantation.

 

 

 

C) Expérimentation de différentes variables :


Nous avons d'abord testé la variable "morcellement", en réalisant deux hydrodistillations simultanées selon le protocole décrit ci-dessus. Dans le premier montage, nous avons utilisé de l'écorce d'orange grossièrement coupée, et dans le deuxième, de l'écorce d'orange broyée (passée au mixer de cuisine).

Nous avons également effectué une expérience testant la variable "température", en ajoutant dans le mélange eau + écorce d'orange quelques grammes de sel.

La dernière variable que nous avons expérimentée est le "taux d'hydratation", en remplaçant l'écorce d'orange broyée du ballon par de l'écorce broyée séchée pendant 10 jours, pour avoir un taux d'hydratation quasiment nul

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site